La diversité des organisations

Publié le par La prof de STG

I -  Les différentes formes d'organisation

 
- les entreprises qui comprennent, les entreprises publiques, privées, artisanales, industrielles, de services... ;

- les organisations publiques qui englobent à la fois les collectivités territoriales, les organismes paritaires, les  établissements publics et l'État ;

- les organisations à but non lucratif qui comprennent, les associations, les fondations, les syndicats, les organisations non gouvernementales...  

II. Les critères de choix d'une forme organisationnelle

- l'objectif poursuivi
- l'origine des ressources financières (publiques ou privées),
- l'importance des ressources humaines nécessaires,
- le champ d'action (local, national ou international),
- la complexité des tâches à accomplir

La petite entreprise peut se développer en une entreprise de grande taille, il faudra alors que l'organisation s'adapte et évolue vers une autre forme. 

III. L'évolution historique des formes d'organisations

Du moyen âge au XVIII è siècle :
 

Les entreprises artisanales dominent.  Les artisans regroupés en corporations par profession imposent des règles et limitent la concurrence. Ce monopole des corporations ne disparaîtra qu'en 1901 avec la loi Waldeck-Rousseau.

Depuis la révolution industrielle

À partir de la fin du XVIIIe siècle, les innovations successives vont modifier les techniques de production.
La mécanisation favorise l'émergence du travail en usine et des entreprises industrielles.
La production en série permet de répondre à la demande d'une population croissante.
Cette « révolution industrielle » s'accompagne d'importantes transformations sociales. La main-d'œuvre rurale afflue vers les villes.

Adaptation des organisations aux profondes mutations de leur environnement. Apparition des entreprises industrielles, des syndicats, des associations, des administrations. 

3. Les objectifs des organisations

Les entreprises : unité économique, juridiquement autonome, organisée pour produire et vendre des biens sur le marché dans le but de satisfaire des besoins solvables (qui peuvent être payés) et de réaliser un profit qui assure sa pérennité. L'entreprise a donc principalement des objectifs économiques.

Les organisations publiques : fournissent des biens et des services non marchands financés par les prélèvements obligatoires (impôts et taxes) dans le but de satisfaire les besoins sociétaux et de services publics des citoyens et des usagers. Les organisations publiques ont donc principalement pour objectif de satisfaire les besoins collectifs et les intérêts communs que partagent les citoyens.


Les organisations à but non lucratif : mènent des actions désintéressées dans le but de produire des services sans but lucratif et de satisfaire des besoins non solvables (qui ne peuvent être payés) ou spécifiques. Les organisations à but non lucratif ont donc principalement des objectifs sociétaux sans recherche de bénéfices. 

4. Les organisations dans le monde

A. L'évolution globale des sociétés

Elle s'inscrit dans l'évolution globale des sociétés. L'augmentation de la population entraîne une augmentation de la demande et des échanges qui se traduit par le développement industriel et commercial du pays au sein d'organisations de grande taille, nationales et multinationales, accompagné par l'émergence des services publics. L'industrialisation et l'apparition de grandes organisations peuvent donc être retenues comme des critères de développement.  

B. L'évolution récente des pays en voie de développement

Les pays en voie de développement ont connu une croissance démographique importante à la fin du XXe siècle, due à une diminution de la mortalité après 1950 et à de grandes campagnes de vaccination.
De nouveaux pays industrialisés (NPI) ont émergé avec succès au cours des dernières décennies : Corée du Sud, Hong-Kong, Taiwan, Singapour (les « 4 dragons »), Chine, Brésil, Mexique, Argentine, Afrique du Sud, ex-Yougoslavie. L'Amérique latine a connu des succès relatifs, l'Asie du Sud (essentiellement l'Inde) des succès mitigés et l'Afrique subsaharienne a encore un développement organisationnel en devenir.

 

Publié dans MANAGEMENT PREMIERE

Commenter cet article