Le produit et son marché

Publié le par La prof de STG

La définition et l'étude du produit sont conditionnées par le dynamisme de l'organisation et de son savoir-faire. Elles sont liées aux notions de marché et de segmentation. 

1. La notion de produit

A. Les biens et services

Un produit peut être :

- soit un bien (une production matérielle stockable) ;

- soit un service (une production immatérielle non stockable) susceptible de satisfaire un besoin.

 B. Les produits marchands et non marchands 

Les produits peuvent être :

 

marchands (vendus aux consommateurs à des prix de marché permettant de réaliser un profit) ;

non marchands (non vendus sur un marché contre le paiement de prix de marché).

 

Les produits non marchands sont essentiellement proposés par des organisations publiques qui assurent un service public et proposent des biens ou services « gratuits » (l'enseignement, la police) ou à un prix réduit (certains transports, spectacles...).

 
2. La notion de marché du produit

A. Les différentes catégories de clients sur le marché

Le marché du produit recouvre l'ensemble des demandes relatives à un même bien ou service et différentes catégories de clients :

- les clients actuels ou effectifs : ceux qui consomment à l'heure actuelle le produit. Ce sont les clients de l'entreprise mais aussi ceux des entreprises concurrentes ;

- les non-consommateurs relatifs (NCR) : ceux qui ne consomment pas le produit actuellement mais qui sont susceptibles de le consommer dans le futur ;

- les non-consommateurs absolus (NCA) : ceux qui, pour des raisons physiques, matérielles, psychologiques, sont dans l'impossibilité de consommer le produit. 

B. Les marchés publics et privés

Ils concernent plus de 100 000 acheteurs potentiels, État, collectivités locales et établissements publics confondus.

Il existe trois types de procédures qui ont été simplifiées pour « candidater » sur les marchés publics :

- les procédures adaptées, qui concernent les marchés de faibles montants ;

- les appels d'offres, pour les montants supérieurs ;

- les procédures négociées, qui peuvent être utilisées dans certains cas spécifiques.

 

Les acheteurs publics sont l'État, les collectivités locales et les établissements publics, alors que les acheteurs privés sont les organisations privées et les particuliers.

Pratiquement tous les types de produits sont concernés par les marchés publics, qui peuvent toucher : les fournitures, les services, les travaux...

 3. L'adaptation du produit au marché

A. L'intérêt de la segmentation 

La segmentation du marché consiste à le découper en groupes d'individus ayant un comportement identique à l'égard d'une catégorie de produits, donc ayant des besoins homogènes.

L'intérêt de la segmentation pour une organisation est d'identifier les segments du marché qui présentent des opportunités (segments peu ou mal satisfaits) et de suivre l'évolution de la demande. 

B. Les critères de segmentation

Les critères retenus pour segmenter la demande doivent correspondre à des différences de comportement nettes à l'égard du produit.

 

Les critères à destination des particuliers peuvent être : géographiques, sociodémographiques, comportementaux, « psychographiques ». Psychographique : critère de segmentation basé sur sur les styles de vies, les croyances, les valeurs, les personnalités des consommateurs ...

 

Les critères de segmentation des entreprises concernent :

 

- leur activité principale (code NAF) ;

- le nombre de salariés ;

- le chiffre d'affaires, les bénéfices ;

- la date de création, la structure juridique, le montant du capital (s'il existe), le nombre d'établissements secondaires...

 

De nouveaux types de segmentations s'intéressent aux « nouvelles cibles » :

- les différentes générations (« juniors », « majors », « seniors ») ;

- les communautés ethniques et « gay »...

 

Publié dans MANAGEMENT PREMIERE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article