LES CONFLITS DANS LES GROUPES A imprimer et à lire attentivement -étude de cas-

Publié le par La prof de STG

1 - LES TYPES DE CONFLITS

1-1 Définition :


Conflit : affrontement, opposition d'idées où chaque personne/groupe exprime son hostilité généralement pour l'obtention d'une même ressource (naturelle, stratégique, informatique). L'objet de tout conflit ouvert est de modifier le rapport de forces existant entre les parties.

 

1-2 Différents types de conflits (sur les lieux de travail)


Les conflits structurels résultent de circonstances extérieures aux parties comme, par exemple, la rareté d'une ressource (conflit actionnaires / salariés pour la répartition des bénéfices.).

 

Les conflits informationnels viennent du fait que les parties ne disposent pas des mêmes informations ou ne les exploitent pas de la même façon. (Conflits hiérarchiques ou entre salariés, conflits entre l'entreprise et son banquier...).

 

Les conflits d'évaluation tiennent à l'évaluation d'un bien ou d'un événement. (Anticipation d'un risque, investissement inadapté...) mais également à la remise en cause des compétences d'un individu (ex. : confier une tâche dans laquelle un assistant excellait à un autre salarié).

 

Les conflits relationnels sont liés aux mauvaises relations entre certaines personnes. Ils peuvent tenir aux caractères intrinsèques de chacune des personnes mais aussi parfois à des événements ou à des manques d'explications.

 

Les conflits d'intérêts surgissent lorsqu'un avantage auquel on tient est menacé par quelqu'un d'autre. Cet avantage peut concerner un revenu, des horaires de travail, des vacances, etc.

 

Le conflit latent s'oppose au conflit ouvert (déclaré, visible). Dans les conflits latents, il n'y a pas de lutte car l'une ou les deux parties ne perçoivent pas l'opposition des intérêts ou bien ne sont pas capables d'y faire face (par faiblesse ou absence de prise de conscience).

 

Les conflits sont une composante naturelle et normale des relations en société, ils sont l'expression de nos différences.
Les divergences peuvent être stimulantes au sein d'un groupe.


Ainsi, un conflit n'est pas forcément négatif. Il peut être moteur de progrès et de créativité.

 

1-2 Sources de conflits


Interprétation erronée : différences de perception, de valeurs, de normes aboutissant à des incompréhensions, quiproquos, malentendus ;

 

Tentative d'influence exagérée : domination, pas de prise en compte de l'autre : (conflits d'intérêts ou d'objectifs)

 

Défense excessive du territoire : réaction d'hostilité face à un acquis revendiqué au niveau du statut, des habitudes, du pouvoir...

 

1-3 Attitudes dans le conflit : 

 

Face à un conflit, l'individu peut avoir différents comportements :

 

  • 1. Il ignore le conflit ou fait semblant de l'ignorer (c'est l'évitement)
  • 2. Il nie les faits (c'est la dénégation)
  • 3. Il tente de séduire ou de faire culpabiliser (c'est la manipulation)
  • 4. Il a une approche non violente (c'est la collaboration ou le compromis)
  • 5. Il s'accommode de la situation (c'est une sorte de soumission)
  • 6. Il devient violent (c'est la confrontation par une réponse autoritaire ou oppressive)
  • 7. Il démissionne (c'est la fuite).

 

2 - DEPASSEMENT DES CONFLITS

 

2-1 Objectifs


Selon Max Weber, le conflit vient de ce que tout le monde ne peut avoir droit à tout au même moment. L'objectif du dépassement des conflits est d'aboutir à des ajustements, concessions, compromis éventuels


Compromis : c'est le résultat d'une négociation entre les parties en présence où chacune aura fait des concessions pour arriver à une solution commune qu'elles devront conjointement exécuter.

 

2-2 Modalités de dépassement :


Si les conflits passagers peuvent faire l'objet d'une attitude de temporisation, les conflits ancrés gagnent à être dépassés.

 

 

Les conflits peuvent se régler de diverses manières :


-  par la négociation, l'arbitrage, la médiation, la conciliation, l'obtention d'un consensus;
-  par hasard (tirage au sort);
-  par application d'une règle tacite ou explicite (loi, règlement,...) à laquelle les parties adhèrent;
-  par la domination, (recours hiérarchique).

 

Négociation

L'objectif de la négociation est d'aboutir à un accord qui suppose des ajustements des concessions ou des compromis éventuels.
La négociation constitue une alternative au recours à la force et à l'autorité dans la vie sociale en général et dans les organisations en particulier.

 

Négociation directe :


Entre les parties recherche de consensus, concessions mutuelles 

 

Arbitrage :


Les parties du conflit peuvent décider d'un commun accord de s'en remettre à un référent pour régler le conflit.
Recours à l'arbitrage le plus souvent hiérarchique. L'arbitrage peut être procédure contractuelle La convention ou accord collectif de travail peut prévoir une procédure contractuelle d'arbitrage et l'établissement d'une liste d'arbitres dressée d'un commun accord entre les parties (Loi n° 82-957 du 13 novembre 1982 art. 28 Journal Officiel du 14 novembre 1982)

 

Médiation :


Activité selon laquelle une partie tierce, ayant une position neutre ou une implication personnelle faible dans un conflit, assiste les parties en permettant de clarifier les positions respectives (demandes, ressentis, représentations). Elle vise à atteindre un accord ou une explication, ayant des conséquences concrètes, en vue de l'intérêt commun. 

 

 

Source : ECOGESAM

Publié dans COURS CGRH

Commenter cet article