LES FINALITES ET LES MISSIONS DES ASSOCIATIONS

Publié le par La prof de STG

Les missions ou finalités des associations sont aussi diverses que les motivations des individus qui en sont à l'origine : pratiquer un sport ou un loisir, aider des gens en difficulté, exprimer et défendre des idées...

L'association peut soit rechercher la satisfaction de ses membres, soit jouer un rôle sociétal, mais en excluant toute finalité financière.

1.     La diversité des missions

Malgré l'hétérogénéité des associations, on peut les classer en trois types selon leurs finalités et leur structure :

  • les associations dont les finalités sont la production de services ou la gestion d'équipements, éventuellement dans le cadre d'activités commerciales. Ces associations structurées emploient plus de 95% des salariés du secteur associatif, bien qu'elles ne représentent que 15% du total des associations. Elles agissent dans tous les secteurs d'activité: sportif, culturel, éducatif, caritatif, politique...;
  • les associations militantes: elles représentent environ 30% du total des associations et ont des finalités humanitaires ou de défense d'intérêts communs. Souvent structurées en réseaux, ces associations ont des budgets limités et fonctionnent grâce au bénévolat;
  • les associations de membres: de petite taille, très nombreuses (56% du total des associations), elles regroupent des associations sportives, de loisir, de quartier... et fonctionnent grâce aux cotisations et au bénévolat. Leur finalité est la satisfaction de leurs adhérents motivés par le désir de rencontres.
  • 1. La mise en œuvre des missions au sein d'une association

La loi de 1901 n'impose aucune règle de fonctionnement aux associations, mais précise qu'elles doivent avoir des dirigeants dont un sera le représentant légal de l'association. En règle générale, les dirigeants sont élus par les adhérents devant lesquels ils sont responsables comme devant la loi.

Certaines associations, telles que les associations d'utilité publique ou agréées, doivent cependant adopter des statuts conformes aux critères de l'administration et fonctionner selon des règles définies.


Le plus souvent, les statuts répartissent les pouvoirs entre le bureau, le conseil d'administration et l'assemblée générale, pour assurer la mise en œuvre des missions de l'association :

 

- le bureau  n'a que peu de pouvoir. En revanche, le président, membre du bureau, a tous les pouvoirs pour représenter l'association. Il signe les contrats, mais doit pour toute décision importante se référer au conseil d'administration ;

 

- le conseil d'administration est investi des pouvoirs nécessaires à la bonne marche de l'association dans le cadre fixé par l'assemblée générale et les statuts ;

 

- l'assemblée générale regroupe tous les adhérents de l'association. Elle définit les missions de l'association, prend les décisions importantes et doit élire les dirigeants.

Dans les associations de très petite taille, les statuts prévoient souvent qu'un bureau composé d'un président, d'un trésorier et d'un secrétaire dispose d'une large délégation de pouvoir.

 

 

Publié dans MANAGEMENT TERMINALE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article